Après sa révélation en novembre dernier au sein des usines PSA de Sochaux, du chemin a été fait.

Tout l’équipement technique, les camions, les voitures, l’équipe sont partis depuis le port du Havre direction Buenos Aires. Aujourd’hui, c’est le grand jour ! Et pour Peugeot, c’est le retour dans la course très technique et physique du Dakar. Les choses ont changé depuis la fin des années 1980 : le désert aride d’Afrique laisse place aux environnements divers d’Amérique du Sud. A époque différente, engin différent. Les 205 et 405 T16 sont remplacées par des 2008 DKR : sans traction intégrale, mus par un V6 3 litres biturbo de 340 chevaux fonctionnant au Diesel affichant un couple de 800Nm, permettant de garantir l’ascension de côtes prononcées. Retrouvez toutes les informations sur le Tumblr Peugeot, sans oublier la saga vidéo Unchained, comme ce sixième opus qui présente le 2008 DKR en action :

Aux commandes de ces trois engins de puissance qui affichent un air de famille avec la 2008 de série, on retrouve Carlos Sainz vainqueur du Dakar en 2010, Cyril Despres, quintuple vainqueur en catégorie moto et Stéphane Peterhansel avec 11 victoires au Dakar dont 5 dans la catégorie automobile.

Avec leur expérience du terrain et les conditions extrêmes du plus exigeant des rallyes, compilée à l’expertise Peugeot Sport qui a toujours su se dépasser, cette édition du Dakar promet d’être énergique, haletante et passionnante.

9000 kilomètres les attendent, sillonnant trois pays : Argentine, Chili et Bolivie. Sans oublier le retour des étapes Marathon sur deux jours où l’assistance ne peut venir en aide aux équipages : il ne faut compter que sur l’aide entre les concurrents durant la nuit de bivouac isolé.
Dans les villes notables qui seront traversées, il y a Buenos Aires, point de départ et d’arrivée, pôle névralgique de l’économie et de la culture d’Amérique du Sud. Notons aussi Iquique, plus au Nord, donnant sur la mer avec son animation qui tranche avec les zones désertiques traversées, promettant deux belles journées de repos loin du rythme des moteurs pour une toute autre chamade. Les pilotes venus du monde entier sont accueillis chaleureusement montre que ce nouveau départ, loin des premières éditions de la compétition, n’en est pas moins suivi ou moins médiatisé. Précisons que cette médiatisation a débarqué avec l’engagement de Peugeot il y a trente ans !

Bonne chance à toute l’équipe Peugeot Sport, nous suivrons l’épopée de près ! Notre communauté est déjà en effervescence, en témoigne cette photo :

Nous profitons de l’occasion pour retourner quelques dizaines d’années en arrière, à l’époque des moteurs Turbo 16 survitaminés et des transmissions intégrales… Souvenirs !

Crédits : Peugeot, Musée de l’Aventure Peugeot, Dakar Officiel.