Après le dévoilement du 2008 DKR en avril 2014 au salon de l’automobile de Pékin s’est entamée une série de tests grandeur nature pour l’héritier (l’héritière, à vous de choisir le sexe) des 205 et 405 T16 qui ont sillonné et remporté le Dakar de 1987 à 1990 avec, aux commandes, Ari Vatanen et Juha Kankkunen.

Le redéploiement stratégique de Peugeot dans des compétitions plus populaires au détriment d’un programme compétition chargé et onéreux comme l’était le championnat d’endurance des 908 HDi FAP permet des actions coup de poing comme nous l’avions vu en 2013 avec la 208 T16 Pikes Peak. Après la présentation de 2008 DKR, il fallait donc suivre de près son évolution et les premiers résultats des tests, mais aussi l’évolution de son style : allait-il arborer les couleurs PTS de l’époque ou demeurer noir mat ? Les contraintes climatiques et aussi de visibilité auront tranché : des couleurs claires pour atténuer la chaleur, et des teintes vives pour être reconnue et connue de tous.

Les mois se succédèrent et les essais continuèrent, validant le pari risqué délicat d’un train avant moteur uniquement, sans traction intégrale, mu par un V6 3 litres biturbo de 340 chevaux fonctionnant au Diesel affichant un couple de 800Nm permettant de garantir l’ascension de côtes prononcées. Nous sommes donc loin de l’époque des 205 et 405 T16, certains crieront au scandale et à la transgression du principe d’origine et d’originalité et regretteront que le 2008 DKR ne possède pas de transmission intégrale. Mais n’oublions pas que les contraintes du Dakar en Argentine ne sont pas les mêmes que celles du Dakar en Afrique : les paysages traversés ne sont plus les mêmes, les contraintes de terrains sont différentes.

Lors du Mondial de l’automobile 2014 à Paris, c’est une 2008 noire mat qui fût présentée sans décoration spécifique, ceci étant justifié par une livrée définitive qui restait à travailler :

Peugeot 2008 DKR Mondial de l'automobile 2014

Et, telle la 208 T16 Pikes Peak qui arborait une livrée noire mat avant de se parer des couleurs PTS d’époque, la 2008 DKR aurait pu prendre le même chemin, mais un choix tout autre, dicté par des contrats publicitaires sans doute (comme le jaune Camel de l’époque) décideront d’une livrée plus consensuelle.

Présente sur le site PSA de Sochaux, on découvre une livrée bleue électrique et blanche, avec des boucliers noirs mat ayant fière allure. Le dessin général reprend les couleurs Peugeot Sport (Bleu, rouge, blanc, jaune) tout en différant de ce que nous avions pu voir sur 208 T16 Pikes Peak.

Le resurgissement discret des couleurs Peugeot Sport de l’époque est un hommage discret au passé de Peugeot en compétition, tout en montrant que l’on peut aller de l’avant.

Désormais, il ne nous reste plus qu’à souhaiter bonne chance à l’équipe de Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Cyril Despres à bord de leur 2008 survitaminé, qui n’a rien à envier aux 4×4 qu’ils rencontreront (et qu’ils doubleront !) durant cette nouvelle épreuve intensive qui signe, une nouvelle fois, une nouvelle période sportive pour notre marque au Lion, et avec un Lion qui sort ses griffes. Le départ est fixé pour le 20 novembre pour commencer l’affrètement des véhicules d’assistance et les pièces détachées.

Crédits : Peugeot, Peugeot Sport